Toute suggestion est la bienvenue.(lallemand.yvan@gmail.com) Nederlandse versie in voorbereiding. Deutsche Version in Vorbereitung

 

Merci à Maxime pour ses bons conseils et à Gonny pour les traductions.

 

 

Dernières mises à jour

 

Le 29 / 7 / 2018 : photo du mois 

Le 2 / 7 / 2018 : Nouveau ! Liens pour les photos d'Yvan

Le 2 / 7 / 2018 : Photo du mois et actualisation

Le 22 / 5 / 2018 : Photo du mois

Le 23 / 4 / 2018 Car de Stavelot

Le  5 / 4 / 2018 : Photo du mois et actualisation

Le 21 / 3  / 2018 : Participations à notre marche 2018 

Le 12 / 3 / 2018 : Album photos marche 208

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.......

Pour info. :  marche 2017 des 4 et 5 mars

De "trois ponts" à Trois-Ponts

Trois-Ponts est une commune d'environ 2.500 habitants sur une superficie relativement importante de près de 70 Km2. Elle englobe outre la ville de Trois-Ponts elle-même, 15 villages et hameaux : Aisomont, Basse et Haute-Bodeux, Bergeval, Brume, Fosse, Henri Moulin, Henumont, Lavaux, Logbiermé, Mont de Fosse, Rochelinval, Saint Jacques, Spineux et Wanne.

 

A l'origine, simple lieu dit : "Aux trois ponts", il doit son essor essentiellement au Chemin de Fer apparu en cet endroit dès 1860.

En 1866, la ligne Luxembourg-Spa et Liège passait par Trois-Ponts.Et quelques années plus tard, celle-ci était reliée directement à Liège par la ligne de la vallée de l'Amblève.
En 1914, peu avant la guerre, c'est la liaison Stavelot-Malmedy qui était enfin réalisée et Trois-Ponts devenait un noeud ferroviaire entre Luxembourg, Liège, Spa et l'Allemagne. Sa gare était une importante gare de triage avec des ateliers d'entretien et de réparation. Elle mobilisait en ce petit hameau, une main d'oeuvre nombreuse. Beaucoup de bâtiments ont été construits pour le personnel du Chemin de Fer ou à destination des voyageurs.

Un exemple de retombée économique due aux trains fut le marché au bétail qui devint le plus important après celui de Battice.

 

Y avait-il un village avant l'arrivée du Chemin de Fer ?

Bien avant cet évènement, ce lieu-dit "Aux trois ponts" ou encore "Les trois ponts" se situait aux confluents de trois rivières : l'Amblève, la Salm et le Baleur appelé aussi Ruisseau de Bodeux. C'était un endroit de rassemblement ou de rencontre, l'Abbaye de Stavelot-Malmedy étant très proche.

Les habitations y étaient peu nombreuses : probablement une auberge et plus tard un relais de poste.

 

Mais où se trouvaient ces ponts ?

C'est difficile à préciser ! Car qui dit pont, dit non seulement rivière mais aussi voirie. Et celle-ci était de l'époque d'où remonte cette appelation, certainement bien avant le 16ème siècle et pas la voirie actuelle qui date de la fin du 19ème .

Peu d'information aussi sur les habitations situées en ce lieu. qui n'était qu'un petit hameau dépendant de la commune de Fosse sur Salm.

 

Comment "Les trois ponts" est-il devenu le Trois-Ponts d'aujourd'hui ?

Déjà peu avant l'apparition du Chemin de Fer, cet endroit constituait un carrefour important de différents axes routiers rendus nécessaires par le développement du commerce et des industries locales.

En 1850, les bureaux de l'administration communale déménageaient de Fosse à Trois-Ponts. Quelques années plus tard, la venue du Chemin de Fer allait accélérer radicalement la transformation de ce village.

L'année 1970 voyait la fusion de Trois-Ponts avec Fosse et Wanne. Puis 5 ans après, ce fut avec Basse-Bodeux. Trois-Ponts devenait enfin, la ville que nous connaissons maintenant.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Sur base de l'Historique de Trois-Ponts de J.Crismer.

Merci à l'Office du Tourisme de Trois-Ponts.

 

Si suggestions ou critiques : lallemand.yvan@gmail.com